STOP PANDÉMIE du COVID-19 : Justice et nouvelle gestion sanitaire mondiale (français)

Target: 100 Signatures Received: 1

1%

STOP PANDÉMIE du COVID-19 : Justice et nouvelle gestion sanitaire mondiale

Depuis bientôt une année, l’humanité tout entière est paralysée. Les humains où qu’ils se retrouvent sur notre planète vivent dans la psychose et la peur, les populations sont décimées, l’économie mondiale est paralysée à cause du virus connu sous le nom de COVID-19.

Face aux ravages que cause ce virus à travers le monde, le Réseau International pour l’Accompagnement des Victimes d’Atrocités (RIAVAT) dénonce le déficit de communication fiable sur l’origine du virus, sur l’évolution de la recherche scientifique, ainsi que sur le contenu du vaccin.

Le réseau fustige également l’affairisme qui se développe autour de la pandémie au détriment de la responsabilité de protéger et de prise en charge holistique des victimes (malade) qui, pourtant, devraient constituer la priorité des dirigeants mondiaux et de l’organisation mondiale de la santé (OMS).

Désorienter et priver des sources fiables d’informations sur l’origine, le niveau de recherche et de prise en charge des malades qu’il considère comme victimes, RIAVAT, comme beaucoup d’autres organisations, ne peut s’empêcher de suivre les faits très graves qui se précisent autour cette pandémie. Il exprime le désir d’avoir de l’éclairage des sources officielles.

De l’origine du virus dénommé COVID-19

S’agissant de l’origine du virus, de sources concordantes parlent de sa fabrication dans un laboratoire bien identifié d’un institut de recherche en microbiologie connu qui, du reste, n’a pas apporté de démenti officiel sur ces accusations.

Ces allégations sont d’autant graves qu’elles renseignent qu’il ne s’agit pas d’une maladie causée par des micro-organismes naturels comme la tuberculose, la lèpre, la grippe saisonnière, mais bien d’une maladie causée par des micro-organismes scientifiquement modifiés et synthétisés dans des laboratoires. Bref, d’une arme biologique conçue pour tuer des personnes.

Face à cette éventualité, il est clair que nous assistons à la pire forme de violation des droits humains de l’histoire de l’humanité et cela  nécessite, bien évidemment,  des  enquêtes sérieuses et indépendantes.

RIAVAT déplore que jusqu’à ce jour des responsabilités de ceux qui sont à l’origine de la modification génétique et de la propagation de ce virus mortel ne soient engagées à fin qu’ils puissent rendre de comptes devant l’humanité tout en entière.

Des recherches sur le traitement curatif et le vaccin

En ce qui concerne la recherche, RIAVAT se désole  du fait que  l’affairisme et le positionnement stratégique ambiant couvre d’opacité tant les évolutions éventuelles  sur le protocole de traitement, que sur le vaccin.

Certains protocoles sont discrédités seulement sur base d’origine du pays qui les propose, en faveur d’autres, créant un flou dangereux dans les esprits des gens.

Bien plus, concernant  les recherches sur le vaccin, de plus en plus des voix s’élèvent pour dénoncer des particules dangereuses dans sa composition. Il s’agit précisément des nanoparticules responsables d’immunodéficience et celles de la géo-détection par la 5 G.

Cette éventualité ne ferait qu’aggraver la situation, car même après un semblant de maîtrise de la pandémie, elle continuera non seulement à faire de victimes, mais surtout elle nuira sensiblement à la vie privée et à la sécurité des millions des personnes.

Des graves déficits dans la prise en charge de malades (victimes) et sur la responsabilité de protéger

La tranche d’âge la plus affectée (troisième âge) par la pandémie n’a pas été bien prise en charge, ou a carrément été sacrifiée. Il s’agit ici de graves déficits tout à fait coupables des certains Etats sur leurs responsabilités de protéger. Des rapports font état de maisons de retraites et de homes de vieillards totalement abandonnés, exposant ainsi les personnes de cette tranche à la mort certaine.

Eu égard à ce qui précède, le Réseau International pour l’Accompagnement des victimes d’Atrocité recommande :

  1. A l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de :
  • Fixer l’opinion internationale sur les vraies origines de ce virus ;
  • Fixer l’opinion internationale sur le protocole de traitement qu’elle a homologué en ces jours et sur le contenu exhaustif du vaccin qui sera proposé ;
  • Rencontrer les accusations ci-haut évoquées, notamment sur l’intention de nuire ayant conduit à la modification du virus dans le laboratoire, et les particules nuisibles que contiendrait le vaccin.
  1. Au Procureur de la Cour Pénale Internationale (CPI) d’ :
  • Ouvrir des enquêtes sur les origines criminelles du virus, et de traduire en justice les auteurs intellectuels, afin de parvenir à l’indemnisation des victimes ;
  1. Aux Etats et gouvernements du monde de :
  • S’acquitter de leur devoir de protéger, surtout à l’égard des personnes fragiles et celles du troisième âge qui sont les plus exposées à ce virus mortel ;
  • Faire respecter les mesures visant à réduire la propagation de virus dans le respect de droits de l’homme.
  1. Aux organisations de la société civile de :
  • Scruter en profondeur ce qui est proposé comme traitement, vaccin, prise en charge des personnes affectées, politique de lutte contre la propagation de la pandémie et dénoncer les risques et les abus, le cas échéant.
  • Demander à mettre en place un protocole pour contrôler l’exactitude des recherches et vérifier le contenu des médications et vaccins à venir tant pour leur composition que pour leurs effets sur les populations.

Si vous voulez nous soutenir vous pouvez nous faire une donation. Si vous voulez nous rejoindre comme membre ou simplement soutenir notre action en y associant votre nom, vous pouvez remplir de formulaire de pétition ci-dessous avec en commentaire votre souhait.

Sorry, petition already expired

Reasons for signing

Total Signatures: 1

Virginie Guignard Legros

Nov 18, 2020 at 10:54 am

Je suis fière de notre équipe